Visit
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
the Louvre with the Bible
default.titre
default.titre
Subcribe to the newsletter !
www.louvrebible.org
News
Painting of the month
Work of the month
Book of the month
Article of the month
Emplacement
Ancient Mesopotamia
Mesopotamia
Assyria Nineveh
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palace of Darius
Phoenicia Arabia Palmyra
Levant Syrian coast
Ougarit Byblos
Great Sphinx The Nile
Leisure Temple
Sarcophagi
The mummy
Book of the Dead
Gods
Old and New Kingdom
Writing and scribes
Campana room
Room of Bronzes
Caryatids Room
Roman art
Julio-Claudian Period
Late Antiquity
Gaul, Africa and Syria
Thematic visit
Search a work
Research theme
Entertaining visit
Did you know - 1
Did you know - 2
Did you know - 3
Slideshow
More information ?
Order the book
Print Purchase Order
Contact us
Bibliography
Notes
Glossaire



Google translation
Saint Nicolas,
 
Le Grand-Père Noël ?
 
 
Saint Nicolas est fêté le 6 décembre. La légende du Père Noël a été crée à partir de ce saint patron AA79 et protecteur des petits enfants AA80. La vie et les actes de cet ancien évêque de Myre, en Asie mineure, sont entourés de légendes. Très populaire en Grèce et dans l’Eglise latine, c’est l’un des saints le plus souvent représenté dans l’iconographie religieuse.
   
 
La Vierge et l’Enfant entre
saint Julien et
saint Nicolas de Myre
 
inv 257
 
 
Lorenzo di CREDI   Florence, vers 1459
 
 
Entré au Louvre en 1812
 
 
 
Denon 1er étage 
 
Grande Galerie        Salle 5
           
Panneau principal d’un retable installé en 1494 dans la chapelle Mascalzoni de l’église de Cestello (aujourd’hui Santa Maria Maddalena dei Pazzi) de Florence. La prédelle, comportant trois médaillons peints (l’Ange et la Vierge de l’Annonciation de part et d’autre d’un Christ au tombeau) est encore en place dans l’église, intégrée au cadre d’un tableau plus tardif.
           
Vitrail aux armes de la commune d’Allensbach (Bade-Wurtemberg) ;
 
saint Nicolas de Myre et, dans les angles supérieurs, des lansquenets jouant   
 
MR 2699

Constance 1541
 
Ancienne collection Edme Durand.
 
Richelieu 1er étage
Charles Quint salle 24 vitrine 2
 

Un certain nombre traditions populaires ayant trait à saint Nicolas trahissent en fait leurs origines païennes.

           
Depuis le XIIe siècle, on raconte que Saint Nicolas, déguisé, va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre pour demander aux enfants s’ils ont été obéissants. La veille, les petits enfants placent leurs souliers devant la cheminée avant d’aller se coucher. Les enfants sages reçoivent des cadeaux, des friandises et les méchants reçoivent une trique donnée par le compagnon de Saint Nicolas, le Père Fouettard.
           
La Saint-Nicolas provient de la fête religieuse (y compris les surprises pour les enfants) qui a sa source dans  des éléments préchrétiens. Saint Nicolas, qui chevauche au-dessus des toits, est le dieu païen Wotan [Odin].Saint Nicolas était aussi le chef de la chasse sauvage au cours de laquelle les âmes des morts rendent visite à la terre. Les Teutons croyaient qu’Odin, ou Wotan, le plus important de leurs dieux, conduisait les âmes des orts en une furieuse chevauchée à travers champs pendant les “douze mauvais jours” qui séparent Noël et l’Épiphanie (6 janvier). Le grand vent qu’il soulevait emportait les semences du produit des champs, ce qui  stimulait la fertilisation. Quant aux pommes, aux noix, aux noisettes, aux amandes et aux autres fruits d’automne distribués à la “Saint-Nicolas”, ils étaient des symboles de fertilité. Les anciens croyaient pouvoir  apaiser la colère de leurs dieux en leur faisant des cadeaux pendant les jours froids et sombres de l’hiver. Ils  en obtiendraient une plus grande fertilité pour l’homme, l’animal et le sol. Odin était accompagné par son valet Eckhard, le prédécesseur de Pierre le Noir, qui, lui aussi, portait une verge.
      
 
Saint Nicolas possède une légende bien plus fournie que sa biographie très lacunaire.
 
C’est un faiseur de miracles, les enfants sont l’objet de plusieurs d’entre eux. Bien avant le Père Noël, Saint Nicolas passait par les cheminées et donnait aux enfants sages des pommes, des oranges ; et aux moins disciplinés, des oignons ou encore du crottin de son âne.
 
Il est accompagné par le Père Fouettard. Il s’appelle Hans Trapp en Lorraine, valet Ruprecht en Allemagne, et Piet le Noir en Hollande. Le visage blanc de saint Nicolas contraste avec celui couvert de suie du Père Fouettard.
           

De Santa Clauss à Père Noël

  Les émigrants hollandais qui se sont installés en Amérique du Nord ont emmené avec eux la fête de saint Nicolas. Avec le temps, son nom s’est altéré, devenant “ Santa Claus ”. L’évêque s’est
     
transformé en brave homme obèse et rubicond, vêtu d’un habit rouge vif. Il a troqué sa mitre contre un bonnet d’elfe et son cheval blanc contre un traîneau tiré par un renne. Dans les régions protestantes d’Allemagne, le saint Nicolas catholique a été remplacé par le plus neutre père Noël. La société chrétienne trouva plus approprié que cette « fête des enfants » soit davantage rapprochée de celle de l’enfant Jésus. C’est ainsi que saint Nicolas fit désormais sa tournée la nuit du 24 décembre. AA82
 
Mais nombre traditions populaires ayant trait à saint Nicolas trahissent toujours fait leurs origines païennes AA81.
           
 
 
En 1860,Thomas Nast,
 
illustrateur et caricaturiste au journal new-yorkais, Harper’s Illustrated Weekly, revêt Santa-Claus d’un costume rouge, garni de fourrure blanche et rehaussé d’un large ceinturon de cuir.
 
Pendant près de 30 ans, Nast illustra au moyen de centaines de dessins tous les aspects de la légende de Santa Claus connu chez les francophones
comme étant le père Noël.
 
La légende fit son chemin et c’est en 1931, que le père Noël prit finalement une toute nouvelle allure dans une image publicitaire, diffusée par la compagnie Coca-Cola.
 

 Le Père Noel de Nast

           
Oui, Saint Nicolas est bien l’ancêtre du Père Noël,  un grand-père Noël en quelque sorte…
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           

 





To short Visit

To normal Visit

Oriental Antiquities    Oriental Antiquities Departement
Egyptian Antiquities    Egyptian Antiquities Departement
Roman Antiquities    Roman Antiquities Departement